maison de la dame de brassempouy landes
Visitez la maison de la Dame pendant votre séjour dans les Landes. Elle se trouve dans la petite commune Chalosse, dans le département des Landes. Cet espace muséographique est tout récent, car elle a commencé à ouvrir ses portes en 2002 pour faire découvrir au monde l’histoire de l’archéologie préhistorique découverte dans le milieu.

La découverte du monde paléolithique

Il y a 25000 ans, Brassempouy a été peuplé par des personnes antédiluviennes. Ces derniers se sont réfugiés dans une grotte, encore présente dans les lieux, appelée Grotte du Pape. Cette caverne leur servait alors de demeure, là où ils laissèrent de nombreux outils préhistoriques qui sont actuellement exposés dans la maison de Dame telle que des outils en silex et en os, des figurines en ivoire de mammouth, etc.

La découverte de toutes ces choses de l’époque ancienne par de nombreux chercheurs a mené la création de la maison de la Dame. Il s’agit d’un espace muséographique, se trouvant à 2 kilomètres du village, retraçant le passage de ces personnes paléolithique dans le lieu. La bâtisse prend la forme d’un mastaba, d’où elle tient toute sa particularité architecturale. C’est l’œuvre des architectes Pierre et Eric Raffy qui ont trouvé inspiration sur les tombeaux égyptiens antiques. Elle se marie parfaitement à l’environnement qui se trouve autour. La maison de la Dame dispose également d’une terrasse sur laquelle on peut remarquer trois grandes statues. Ce sont celle de la dame à la capuche, la figurine à la ceinture et le Torse, des représentations à taille humaine faites par l’artiste Roselyne Conil.

La maison de la dame et ses richesses archéologiques

La maison de la Dame est surtout connue pour les objets préhistoriques qui se trouvait dans son milieu et dont elle expose. On peut y repérer neuf statuettes en ivoire de mammouth qui datent de 25 000 ans plus tôt. Pami eux figure la figurine de la dame à la capuche ou dame de Brassempouy qui ne mesure que dans les 4 centimètres. Elle est considérée comme étant la plus ancienne représentation de visage humain. D’autres statuettes préhistoriques de l’Europe y sont également présentes, mais ces dernières restent des copies.

Les statuettes ne sont pas les seuls plus du conservatoire. Cette dernière expose aussi de gravure et de parrure préhistoriques comme des dents percées d’animaux, dont une, celle d’un lion, et des décorations en ivoire de mammouth. Le plus étonnant reste l’os avec une gravure de tête de cheval et de phoque. Enfin, on peut y voir divers outils dont ils utilisaient au quotidien comme les lances en os décorées ou les lames en silex.